Courtage en Crédits Immobiliers : La banque ne suit plus...

Posté par: Cabinet FENNAS
Catégorie: Fennas

« Délais trop longs … Le Courtier ne répond jamais … Refus de prêt alors que mon banquier me suit depuis des mois » !

Voilà autant de phrases négatives que l’on peut trop souvent entendre dans notre activité de Courtage en Crédits Immobiliers, qui, a pour seul objectif – du moins normalement – votre confort et votre satisfaction.

Cependant, ce métier d’intermédiation subit de profonds changements structuraux. En effet, aujourd’hui, certaines Banques dénoncent de plus en plus leurs Conventions de Partenariat.

A ce titre, depuis la cessation des activités commerciales du Crédit Foncier, les Courtiers se multiplient comme des petits pains. D’un autre côté, les Banques exigent une volumétrie minimale sans laquelle le partenariat a peu de chance d’être concrétisé et même tout simplement rompu si les résultats ne sont pas obtenus au terme de la période consentie.

« Mais vous, le Cabinet Fennas, vous êtes comme les autres Courtiers ? Vous devez faire face au même problème, non » ?

Eh bien ! justement non ! Notre Société, spécialisée initialement dans la Gestion de Patrimoine, a décidé, au travers de son Fondateur Julien WARGNY, de s’ouvrir à ce monde en créant un Pôle Courtage, au sein de la même entité, localisée à Versailles et exerçant aussi bien en IDF qu’à l’échelle nationale.

Diplômé HEC, ce jeune entrepreneur a voulu s’entourer de Spécialistes dans ce secteur afin de répondre pleinement à vos besoins en réponse à un « délaissement » grandissant de la part des gros réseaux de Courtage.

Oui, ceux-là misent sur la quantité des dossiers reçus et envoyés dans la foulée sans analyse poussée auprès des Banques générant ainsi un double mécontentement : autant le vôtre par l’attente et le traitement que celui de l’institution financière recevant davantage des ébauches que des dossiers véritablement aboutis.

Dès lors, nous avons pris le parti de « renouveler » l’activité de Courtage avec un traitement sans faille auprès du client tout comme le relai à nos partenaires bancaires. Le résultat est sans équivoque puisque notre taux de transformation en 2019 dépasse les 90% là où la moyenne nationale est autour de 30% !

  • A l’heure où plus de 50% des Franciliens dont plus de 60% des moins de 35 ans obtiennent leur financement par l’intermédiaire d’un Courtier – source Les Echos – autant vous dire que le marché a le vent en poupe.

« Mais, alors, pourquoi autant d’insatisfaction pour nous, clients, que pour les banques ? Et surtout, pourquoi feriez-vous mieux » ?

L’ouverture à la concurrence des taux d’intérêt, historiquement bas, a décuplé significativement l’intervention des Courtiers. Revers de la médaille devant le flux entrant : éléments incomplets, demande de financement mal montée, absence de commentaires et d’explications, etc. L’insatisfaction est donc née d’une mauvaise gestion et d’une nonchalance au regard d’un gain final sur la masse !

Or, le Cabinet Fennas n’oubliera jamais que le client et les banques sont l’addition irremplaçable à sa pérennité. Rappelez-vous, notre Fondateur est entrepreneur et ne répond pas à une logique de franchise. Bien au contraire, nous souhaitons être ceux assurant le volume avec exactement la même qualité parce que si nous devons recruter, nous agrandir, nous développer ou bien alors sortir de notre zone de confort … Qu’à cela ne tienne, nous le ferons en phase avec nos valeurs professionnelles que sont : « l’Expertise et l’Excellence ».

Envie d’un conseiller bancaire accueillant parce que le courtier a redonné ses lettres de noblesse à son métier ?

Envie d’un taux compétitif parce que nous travaillons avec l’ensemble des Banques en étroite collaboration ?

Envie d’être vraiment suivi par une équipe dédiée, disponible, compétente et opiniâtre ?

  • Si oui, alors appelez-nous, écrivez-nous ou bien venez-nous voir au Cabinet !

Le poète Suisse Charles-Ferdinand Ramuz écrivait : ” On ne peut pas aimer la quantité, on n’aime que la qualité “. Nous rajouterons, humblement, que qualité et quantité ne sont antinomiques !

Cabinet FENNAS
Cabinet FENNAS