Gestion de crise financière

Posté par: Cabinet Fennas
Catégorie: Fennas

Les nouveaux enjeux de gestion : Julien Wargny, directeur du Cabinet Fennas, « Le Petit Versaillais » mai 2020

À l’heure d’une crise économique et sociale d’ampleur, il est important
de pouvoir évaluer l’impact sur les placements patrimoniaux

Cher Julien, quel bilan pourriez-vous faire de vos premiers mois d’existence à Versailles ?
Après plus de trois ans à Versailles, je remarque que notre clientèle est très hétérogène, à savoir que celle-ci se compose de tous les départements d’Île- de-France. Cependant, la ville de Versailles rassure l’intégralité de nos clients par le prestige et le cachet qu’elle renvoie. Dès lors, si nous visons à terme une clientèle, sur le plan national, grâce à la digitalisation grandissante, nos implantations physiques, elles, resteront fidèles à la ville du Roi Soleil.

De quelle façon la crise actuelle marque votre activité ?
La crise actuelle a profondément changé les process de rencontres. En effet, notre activité est en très grande partie fondée sur l’entretien physique. Or, le COVID est venu bousculer cette habitude bien ancrée dans les pratiques. Par ailleurs, tout un pan de l’économie s’est retrouvé à l’arrêt, notamment l’acquisition et la vente de biens immobiliers aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. Néanmoins, à la différence de la crise de 2008, la sphère immobilière a été touchée par la difficulté de se rencontrer et non par une contagion commune avec la sphère financière.

Quelles vont être les répercussions et comment rassurer vos clients ?
Les répercussions boursières se voient déjà là où celles de l’immobilier sont d’avantage en filigrane. En effet, ce n’est pas directement le COVID qui va avoir un impact sur l’immobilier, mais davantage la hausse des taux d’intérêts bancaires ainsi que la règle des 33 % imposée par le Haut conseil de stabilité financière. Tout d’abord, avant de rassurer ses clients, il faut analyser la situation, dans sa globalité, et établir un compte-rendu à la fois accessible et complet. De surcroît, les pro- duits d’appels ne servent plus aujourd’hui un taux de rendement assez significatif pour venir concurrencer les placements de gestion privée. Ainsi, si l’espace-temps donné par le client est cohérent, la performance délivrée, au final, saura tenir ses engagements.


Existe-t-il des outils particuliers pour répondre à la crise ?
Actuellement, la SCPI confirme sa solidité puisque celles concentrées principalement sur le secteur tertiaire n’ont pas vu leurs loyers disparaître ni le prix de leur parc immobilier chuter. Par ailleurs, aucun outil technologique ne peut ni ne pouvait prévoir l’arrivée d’une pandémie mondiale si ce n’est le génie de la CIA – cf. le livre d’Alexandre ADLER – qui, en 2005, avait annoncé qu’un virus se propagerait, à l’échelle mondiale, en raison des échanges commerciaux sans frontières.

Quels conseils souhaitez-vous prodiguer ?
Avec un monde de plus en plus complexe, de nouveaux métiers vont émerger avec une redéfinition des cadres, qui sera bien plus étroite tant les champs d’intervention deviennent vastes. Devant cet état de fait, tout professionnel devra prendre en considération que la formation permanente devient fondamentale afin de répondre pleinement aux attentes de ses clients. De leur côté, les clients devront sélectionner leurs conseillers en se fondant sur des qualités devenues primordiales : disponibilité, réactivité, expertise et transparence.
Cabinet Fennas
Cabinet Fennas