L’assurance vie n’est pas à confondre avec une assurance décès. En effet, l’assurance vie présente de nombreux supports permettant de concilier aussi bien un rendement efficient qu’une disponibilité réelle. L’assurance décès, quant à elle, consiste en l’échange du paiement d’une prime qui permettra le versement d’un capital aux proches du souscripteur au moment de son décès.

Dans son fonctionnement, deux poches sont ouvertes dans une assurance vie : le fonds en euros et les unités de compte. La première est garantie en capital avec un rendement autour de 1% / an là où la seconde ne présente pas de garantie en capital, mais permet d’aller chercher une performance bien plus élevée.

C’est au moment de la souscription que l’investisseur va indiquer la répartition entre ces deux supports en sachant que désormais les assureurs n’ouvrent pratiquement plus de contrats avec 100% de l’allocation sur le fonds en euros. Ceci s’explique en partie par une baisse drastique des taux d’intérêt depuis plusieurs années les contraignant à rémunérer un actif qui rapporte de moins en moins.

Ici, les produits proposés par des gestionnaires de patrimoine peuvent se révéler novateurs avec la présence de fonds garantis reposant sur de l’immobilier, parfois même sur des actions, avec donc des performances bien meilleures que le fonds en euros classique. En contrepartie, un pourcentage minimum du capital sera à déposer par l’investisseur en unités de compte avec un choix pouvant, chez certains assureurs, dépasser 300 fonds et actions d’entreprise.

Quels sont les frais liés à l’assurance vie ?

Les frais d’entrée peuvent être au maximum de 5% sur le capital déposé et il ne faut pas hésiter à les négocier avec votre conseiller. Même chose concernant les versements périodiques que vous pouvez opérer aussi bien mensuellement que ponctuellement dans l’année.

Viennent ensuite les frais de gestion de votre contrat dont la fourchette moyenne se situe entre 0,75% et 1,2% prélevés avant la rétribution de la performance. Dès lors, il faut être attentif à la lecture de la notice financière ainsi que du Document d’information Clés rédigés par l’assureur. 

Enfin, des frais peuvent être appliqués en cas d’arbitrage de vos supports d’investissement ainsi qu’au moment d’un rachat partiel ou bien total de votre assurance vie.

Nombreux sont les conseillers en investissement financier qui sont ouverts à la négociation pour leurs services de gestion de patrimoine. Avec ces derniers, vous pourrez vous accorder sur un montant tout à fait cohérent et légitime afin que le rendement de votre assurance vie puisse vous revenir dans les meilleurs délais.

En quoi consiste la fiscalité de l’assurance vie ?

La fiscalité de l’assurance vie a évolué dans le bon sens pour les contribuables. Avant, la fiscalité se décomposait de la manière suivante :

  • 35% entre 0 et 4 ans + les prélèvements sociaux ;
  • 15% entre 4 et 8 ans + les prélèvements sociaux ;
  • 7,5%, avec un battement de 4600€ par personne, passé 8 ans + les prélèvements sociaux.

Désormais, l’assurance vie est éligible à la flat-tax, appelé également le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) et permet une économie considérable les huit premières années :

  • 30%, prélèvements sociaux inclus de 0 à 8 ans ;
  • 30%, après un abattement de 4600€ par personne, passé 8 ans.

Lors d’une succession, chaque bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie bénéficie d’un abattement de 152.500 €. L’assuré peut donc désigner autant de bénéficiaires qu’il le souhaite, qui bénéficieront chacun de cette déduction fiscale lors du calcul des droits successoraux. Cet abattement ne s’applique qu’aux seules cotisations versées avant les 70 ans de l’assuré. Après 70 ans, les versements effectués font l’objet d’un abattement unique de 30.500 € que l’ensemble des bénéficiaires du contrat se partage.

Comment récupérer ses fonds sur l’assurance vie ?

Il existe quatre sorties permettant de récupérer son argent sur une assurance vie à savoir :

  • La sortie en capital pouvant être un rachat du contrat aussi bien total, partiel que programmé. Ici, il conviendra d’envoyer une lettre type avec les justificatifs du contrat afin de récupérer ses fonds de la manière souhaitée.
  • La sortie en rente consiste pour le souscripteur à renoncer au capital, et donc à la liquidité et la disponibilité de celui-ci, contre l’engagement par l’assureur de verser un revenu régulier jusqu’à la mort du bénéficiaire de cette rente. Attention, cette option est irrévocable et annule toute transmission à ses héritiers.
  • La sortie pour raisons personnelles (avec exonération de l’impôt sur le revenu si la demande est formulée avant la fin de l’année suivante) présente trois cas :
    • Le licenciement du souscripteur ou de son conjoint ou partenaire de Pacs et sous réserve que l’intéressé soit inscrit chez Pôle Emploi comme demandeur d’emploi ;
    • Une invalidité du souscripteur ou de son conjoint ou partenaire de Pacs (reconnu invalide de 2ème et 3ème catégorie par la caisse primaire d’assurance maladie) ;
    • Une cessation d’activité non salariée du souscripteur ou de son conjoint ou partenaire de Pacs des suites d’un jugement en liquidation judiciaire.
  • L’avance étant un prêt accordé par l’assureur et devant être remboursé avant la fin du contrat.

Comment fonctionne une assurance vie en cas de décès ?

Lors de votre souscription à votre contrat d’assurance vie, vous pourrez désigner le(s) bénéficiaire(s) effectif(s) du capital déposé en cas de décès à savoir :

  • La clause standard :
    • Mon conjoint marié non séparé de corps/partenaire de PACS, à défaut mes enfants nés/à naître, vivants ou représentés, par parts égales. En cas de prédécès ou renonciation d’un des enfants, sa part reviendra à ses descendants, à défaut mes enfants survivants. A défaut mes héritiers.
    • Mes enfants nés/à naître, vivants ou représentés, par parts égales. En cas de prédécès ou renonciation d’un des enfants, sa part reviendra à ses descendants, à défaut mes enfants survivants. A défaut mes héritiers.
  • La clause libre :
    • Toute personne que vous souhaitez en indiquant au minimum nom/ prénom/ date de naissance et adresse.

Au décès du souscripteur, les assureurs ont l’obligation de rechercher les bénéficiaires avec l’obligation de consulter le Répertoire National d’Identification des Personnes Physiques (RNIPP) ainsi que l’obligation de déclarer leurs contrats auprès du fichier central des assurances vie (FICOVIE) consultable par les notaires de France.

Par ailleurs, toute personne peut contacter l’AGIRA qui est une association recensant tous les bénéficiaires d’assurances vie. Dix ans après le décès du souscripteur, c’est auprès du site ciclade.fr qu’un ayant droit pourra se tourner en sachant que celui-ci peut récupérer ses fonds pendant une période de trente ans après le décès de l’assuré.

Quels sont les avantages de ce placement ?

Outre le fait que l’assurance vie, en plus de sa fiscalité intrinsèque, bénéficie également d’un abattement fort sur la transmission, cette solution d’épargne présente d’autres avantages. Notamment la multitude de supports sur lesquels elle peut reposer.

En effet, pratiquement tous les produits peuvent être souscrits via une assurance vie, autant les actions d’entreprises que les OPCI, les SCPI et les SCI. Dès lors, l’un des avantages phares de l’assurance vie est d’incrémenter une gamme complète de supports se pliant à sa fiscalité propre et ses règles en matière de succession.

Le champ de l’assurance vie ne se limite donc pas à la préparation de la retraite. En effet, celle-ci peut répondre à une véritable stratégie patrimoniale, en faisant coïncider une optimisation tout aussi bien portée sur le rendement – par la palette de supports disponibles – que sur la succession, par sa fiscalité avantageuse.

Bien conseillé, nous comprenons pourquoi l’assurance vie demeure le placement préféré des Français en générant une collecte totale supérieure à 1700 milliards d’euros. Pour comparaison, la collecte totale du livret A et du LDD ne représente « seulement » que 448 milliards d’euros.

Cependant, afin de profiter pleinement de ce produit d’épargne, le recours à un conseiller en investissement financier s’avérera nécessaire pour concevoir VOTRE assurance vie et non, la simple souscription à un contrat grand public, sans aucune personnalisation.

Avantages de passer par le Cabinet Fennas

Montage patrimonial et financier

La qualité du placement n’est rien sans l’insertion dans une logique globale au sein de laquelle tous les axes sont optimisés. Notre expertise et notre visée d’excellence seront les piliers pour instaurer un montage patrimonial et financier performant.

Courtage en banques et assurances

Fort de tous nos partenariats, nous sommes certains de pouvoir coupler l’offre de banque et la proposition d’assurance qui correspondent le plus à votre profil emprunteur.

Transmission et préparation de la retraite

Nous savons par expérience que transmettre ses actifs et préparer sa retraite peuvent revêtir une véritable appréhension. Nous sommes convaincus que nos champs d’intervention sauront vous proposer un plan de bataille solide pour un avenir plus serein.

Placements de tout type

Nous vous donnerons accès aux meilleurs placements aussi bien immobiliers, fiscaux que financiers sur lesquels nous sommes en veille active. En nous communiquant vos objectifs, nous saurons à même de mettre en face le ou les investissement(s) répondant au mieux à vos attentes.

Aide à la déclaration d’impôt

Accompagné par des professionnels de la gestion de patrimoine pouvant faire appel, au besoin, à des avocats fiscalistes, vous bénéficierez d’une assistance et d’un accompagnement dans la déclaration de vos revenus tout en cherchant toujours à optimiser votre fiscalité

Entière Satisfaction Client

Notre but principal est votre entière satisfaction quant à l’optimisation de votre patrimoine tout en gardant toujours à l’esprit les objectifs initiaux que vous nous avez indiqués.

Veilles Techniques et Légales continues

Notre professionnalisme ne saurait être à la hauteur de nos exigences si nous ne nous tenions pas informés de toute opportunité susceptible de parfaitement vous correspondre.

Accompagnement et Suivi durables

Le Cabinet FENNAS vous propose un conseil expert, un accompagnement fidèle et un suivi sur la durée en matière de fiscalité, d’investissements financiers et de courtage.