Julien WARGNY, directeur du Cabinet Fennas, Florent PERIE et Ouahid BELKACEM, experts Pôle Courtage du cabinet, vous présentent les indispensables à une restructuration de crédits réussie.

Prêts, endettement, charges… Tous ces termes peuvent faire peur et vous empêchez de vivre correctement ! Et si vous pensiez au Regroupement de Crédits afin d’assainir votre situation financière et budgétaire pour vivre en toute sérénité ?

L’accumulation de plusieurs emprunts peut mener certains foyers à des difficultés de trésorerie. La question de la baisse des mensualités prend alors toute son importance. Vers qui se tourner ? Quelles sont les solutions pour agir rapidement et faire baisser ces charges récurrentes ? et pour quels résultats ?

Le cabinet Fennas, à travers notre Pôle Courtage et notre équipe d’experts, prend en charge la recherche et la mise en place de la meilleure solution adaptée à chaque situation.

Dans le cas précis du regroupement d’emprunts, notre fonction va consister à regrouper l’ensemble des crédits supportés par le foyer auprès d’un même établissement afin d’obtenir une échéance constante, et moins onéreuse mensuellement.  Notre objectif est de parvenir à réduire les mensualités et le taux d’endettement. Plus concrètement, notre rôle consiste à choisir un établissement qui prendra en charge le remboursement de l’ensemble des encours et ce aux meilleures conditions du marché. Du fait de cette nouvelle organisation, les remboursements mensuels et par voie de conséquence le taux d’endettement de l’emprunteur vont donc automatiquement décroître.

Deux raisons principales peuvent expliquer cette baisse :

– Un nouveau financement plus long dans la durée ;

– Un taux global plus faible que l’initial.

Bien que les nouveaux intérêts soient potentiellement plus élevés (le taux d’intérêt pour ce type de projet est légèrement supérieur aux projets immobiliers « classiques »), l’emprunteur peut à tout moment renégocier ou rembourser le prêt, partiellement ou totalement, ce qui permettra de réduire le coût final du rachat.

Autre exemple de situation dans laquelle notre équipe d’experts peut intervenir : M.X est actuellement propriétaire de son logement avec un crédit immobilier, il a également souscrit des prêts à la consommation et souhaite avoir une enveloppe de trésorerie pour du confort au quotidien.

Dans le cas où le crédit immobilier de la Résidence Principale est en cours, il est possible de :

– Racheter l’ensemble des crédits à son nom (si l’on ne souhaite pas mettre le bien en garantie, on parlera de rachat de crédit à la consommation. Cas échéant, on parlera de rachat de crédit hypothécaire) ;

– Racheter uniquement les crédits à la consommation ;

– Racheter uniquement le crédit immobilier (si le taux d’endettement est suffisamment bas alors il est possible d’opter uniquement sur le rachat de l’habitation principale).

– Avec les choix listés ci-dessus, il y a quelques petites astuces à connaître :

– Les banques favoriseront les clients aux situations professionnelles stables : CDI ou indépendants avec au moins trois ans de bilans ;

– De plus, elles regarderont avec attention les relevés bancaires afin de s’imprégner du mode de vie de l’emprunteur ;

– Pour finir, en cas de saisie de la commission de surendettement à la Banque de France, l’emprunteur n’aura pas le droit au Regroupement de Crédits. Cependant, si l’emprunteur est fiché (FCC, FICP ou FNCI), certains établissements accepteront, dans certains cas très spécifiques, de racheter les prêts car vous êtes propriétaire ; il s’agit là d’une condition sine qua non.

Quelles sont de manière explicite et concrète les forces et faiblesses de ce type de financement ?

3 avantages se dégagent de cette situation :

– Le regroupement baissera le montant des mensualités ce qui permettra d’obtenir une échéance mensuelle unique et d’un montant plus bas que le total des précédentes créances ;

– Le regroupement va impacter le taux d’endettement à la baisse ce qui laissera de la marge pour d’autres projets ;

– Le regroupement permet d’inclure une enveloppe de trésorerie (travaux, véhicule, etc.).

2 inconvénients à prévoir :

– L’allongement de la durée de crédit. En effet, rembourser un montant moins élevé chaque mois implique un temps plus long et donc, in fine, une somme plus importante ;

– L’intégration des IRA (indemnités de remboursement par anticipation) qui augmente le capital à emprunter et, par conséquent, le coût total du crédit comme lors de toute opération de rachat.

Comme a pu le dire Jean-Jacques ROUSSEAU (Œuvres complètes / ROUSSEAU – Edition 1864) :
« Quand je paye une dette c’est un devoir que je remplis quand je fais un don c’est un plaisir que je me donne. »

Même si notre cabinet possède tous les leviers pour alléger les mensualités, par le biais du regroupement de crédits, nous mettons un point d’honneur à ne donner suite aux dossiers reçus qu’à partir du moment où la situation du demandeur n’est pas inextricable et qu’il n’y a pas de création d’une situation de surendettement.